L’existence de terres de couleurs dans la région de Chamarel a été signalée pour la première fois par un membre de la Société royale des arts et des sciences de Maurice lors de sa session du 26 novembre 1879. Ce village historique situé dans les hauteurs du sud-ouest tient son nom de Toussaint et Charles de Chazal de Chamarel, les fils de François de Chazal de la Genesté, ancien membre du Conseil supérieur de l’île. Ils avaient obtenu une concession de 625 arpents dans la région en 1786.


Curieusement inhabituel, le phénomène de la Terre des 7 Couleurs est devenu une attraction majeure dès les débuts du tourisme à l’île Maurice dans les années 1960. Les dunes peuvent atteindre jusqu’à 15 mètres d’épaisseur et contiennent des traces d’anciennes activités géoclimatiques.


L’île Maurice vous plonge dans l’histoire fascinante de la dérive et de la collision des continents, des éruptions volcaniques et autres événements géologiques extraordinaires qui ont contribué à la formation de récifs tropicaux et d’océans, de lagons, de chaînes de montagnes et de falaises de basalte. Sous l’effet d’un climat chaud et humide, le basalte provenant de coulées de lave remontant à la période intermédiaire, il y a 1,7 à 3 millions d’années, a formé des ravins d’argile.


Cette décomposition profonde et irréversible a laissé sur place des dépôts d’oxydes de fer et d’aluminium. L’oxyde de fer a donné au sable des nuances allant du rouge au brun, tandis que l’oxyde d’aluminium a produit des nuances variant du bleu au bleu-violet.


La séparation marquée des différentes couleurs peut s’expliquer par le fait que les particules de fer et d’aluminium que contiennent les bandes sablonneuses se repoussent mutuellement. Les ondulations des dunes ont été creusées par la pluie au fil des millénaires.


Ancrée dans l’histoire de Chamarel, le Géoparc de la Terre des 7 Couleurs présente un intérêt culturel pour les visiteurs, projetant un éclairage extraordinaire sur des millions d’années d’histoire naturelle, de géologie et d’évolution.

Book Now